Comment les investisseurs étrangers impactent votre marché locatif

30/07/2019
Les investisseurs étrangers sont souvent Chinois.

Il y a un plus gros effort qui est fait pour mesurer plus précisément le niveau des investissements étrangers sur le marché immobilier canadien et leur impact. Basés sur les derniers rapports de la SCHL, nous anticipons vos questions sur la propriété étrangère sur votre marché locatif.

 

Où investissent les non-résidents? 

Selon la SCHL et Statistiques Canada, Vancouver a la part la plus importante de propriétés appartenant à des non-résidents sur le marché de l’immobilier, soit 7,6%.Toronto suit de près avec 4,9%. Ce chiffre inclut les investisseurs étrangers mais aussi les canadiens vivants à l’étranger. Les non-résidents investissent massivement dans les condos, en particulier dans les appartements neufs.
Les investisseurs étrangers sont pour la moitié d’origine asiatique (principalement chinois) et ont tendance à acheter des maisons haut de gamme. Par exemple, la part de marché chinoise à Mont-Royal, banlieue aisée de Montréal, a bondit de 8% à 18% en 2017. À Vancouver, la valeur moyenne des propriétés résidentielles achetées par des non-résidents est de 30 à 45% plus élevée que celle des propriétaires résidents.
C’est probablement cela qui a mené à l’implantation d’une taxe de 15% pour les acheteurs étrangers à Vancouver et Toronto.

 

Quel est le réel impact de la taxe de 15% ?

Quand Vancouver et Toronto ont adopté leurs taxes pour les investisseurs étrangers (respectivement à l’été 2016 et en Avril 2017), l’idée était de limiter la spéculation sur le prix des maisons. Maintenant le gouvernement du Québec s’intéresse à une évaluation des transactions immobilières faites par des résidents non canadiens. Est-ce la première étape vers l’introduction d’une taxe similaire, comme la mairesse de Montréal l’avait suggéré par le passé ?

Toutefois l’effet des deux taxes a été très limité. Peu de temps après la mise en place, les prix ont recommencé à augmenter. Il semblerait que l’investissement étranger ne soit pas un facteur aussi important dans l’augmentation des prix immobiliers que certaines personnes le craignaient et que d’autres facteurs, comme par exemple le crédit hypothécaire excessif des banques ou les prêteurs non bancaires moins régulés ont plus d’impact sur les prix des maisons que l’investissement étranger. 

 

Montréal est-elle la nouvelle destination en vogue des investisseurs étrangers ?

Tandis que seulement 1,5% des propriétés à Montréal appartiennent à des non-résidents, la SCHL a remarqué une croissance de 37% pour le segment des acheteurs étrangers en 2017. C’est principalement grâce aux investisseurs chinois. Ils représentent le segment le plus dynamique des acheteurs (3 fois plus qu’en 2016) rattrapant ainsi les investisseurs français, totalisant chacun 20% de part de marché. Les américains sont toujours les plus grands acheteurs d'immobilier étrangers dans la ville, représentant 25%. Cette soudaine croissance des intérêts chinois à Montréal peut être expliquée par la taxe de 15%, le prix relativement bon marché des maisons comparé à Vancouver et Toronto, combinés avec une économie forte. 

 

Est-ce que les non-résidents investissent dans le locatif ?

Selon une autre étude de la SCHL, Toronto est le marché locatif qui attire le plus d’investisseurs étrangers au Canada. 4,4% des appartements expressément construits pour la location appartiennent à des non-résidents à Toronto et 3,4% à Edmonton. Cela peut paraître surprenant mais Vancouver n'arrive qu'en 4ème place avec seulement 3,2% des appartements spécialement conçus pour la location appartenant à des résidents étrangers. Comprendre la dynamique de votre marché locatif peut vous aider à prendre des décisions importantes comme investir dans une nouvelle propriété à revenus, vendre ou rénover votre habitation louée, alors apprenez-en plus sur votre marché ici.

C’est souvent difficile pour les non-résidents de trouver une assurance pour leur propriété à revenus afin de protéger leur investissement résidentiel car les assureurs non spécialisés ne sont pas à l’aise avec le risque accru que représente un propriétaire absent. APRIL accueille tous les propriétaires, même les non-résidents et les investisseurs étrangers. 

Des conseils utiles et gratuits directement dans votre boîte courriel.